© 2020 par SD Invest & Patrimoine avec In'Up Market & Com' - Mentions légales - Réclamations

  • Stéphanie Daudon

Assurance vie : pourquoi il ne faut pas avoir peur des unités de compte


Avec la dégringolade de la rémunération des fonds euros, vous n’avez guère le choix :
si vous voulez doper le rendement de votre assurance vie, vous allez devoir investir davantage sur des unités de compte.

Comment les choisir, en tenant compte de votre appétence (ou non) pour le risque ?

3,6% nets de frais de gestion en 2009, 1,8% en 2018 : triste constat ! En 10 ans, la rémunération moyenne du fonds euros de l’assurance vie – votre support de prédilection – a été divisée par 2 !


La faute à la chute des rendements obligataires. La faute aussi à sa garantie en capital. Une caractéristique rassurante, qui a d’ailleurs largement contribué au succès de ce placement, mais qui aujourd’hui nuit à sa rentabilité.

Contraint de maintenir la valeur de votre capital, l'assureur ne peut pas prendre des risques avec cet argent, et mise donc sur des actifs à « faible » potentiel.

De fait, pour sortir du piège des taux bas...


...de plus en plus de compagnies d’assurance instaurent des barrières à l’entrée de leurs fonds euros, à l’image de Generali. L’assureur italien va désormais imposer que 60% des nouveaux versements soient investis sur des supports non garantis, appelés unités de compte (UC). C’est-à-dire des fonds d’investissement (OPCVM, Sicav et autres fonds communs de placement) « dont la valeur peut varier à la hausse comme à la baisse », résume Arnaud Chneiweiss, délégué général de la Fédération française de l’assurance (FFA).


Vous souhaitez dynamiser les performances

de votre contrat d'assurance vie ?

CONTACTEZ-NOUS

4 vues