top of page
  • Stéphanie Daudon

DE QUELLES NICHES FISCALES PUIS-JE PROFITER AVANT LA FIN DE L’ANNÉE ?

Il existe en France plus de 450 niches fiscales dont vous pouvez bénéficier afin d’optimiser le montant de votre impôt sur le revenu. Certaines sont soumises à un investissement ou longues à mettre en place, alors que d’autres s’actionnent sans délai. En ce dernier trimestre, il est encore temps de profiter de certains mécanismes pour réduire votre impôt de l’année prochaine. Revenons sur les principales niches fiscales dont vous pouvez bénéficier avant le 31 décembre.


Les meilleures niches fiscales


Les déductions fiscales du cadre personnel ou familial

Les niches fiscales liées au cadre personnel ou familial sont les moins contraignantes à activer. Ce sont d’ailleurs les plus utilisées par les contribuables français.

Les dons versés aux associations caritatives

Suite à la crise sanitaire, le plafond de réduction initial de 75 % des dons versés à une association caritative a été porté à 1000 € jusqu’à la fin de l’année 2023. Au-delà de cette limite, le montant de vos dons bénéficie d’un taux de réduction de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Les frais de garde des jeunes enfants

Si vous avez des enfants de moins de six ans, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt qui s’élève à 50 % des sommes versées pour les frais de garde, dans la limite de 2 300 € par enfant (soit un crédit d’impôt maximum de 1 150 €).

L’emploi d’un salarié à domicile

En outre, employer un salarié à domicile avant la fin de l’année (nourrice, jardinier, femme de ménage, soutien scolaire…), vous fait profiter d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses supportées. Cet avantage s’applique dans la limite de 15 000 € de dépenses retenues, 18 000 € après majoration spécifiques et 20 000 € si vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité.

Les frais de séjour d’une personne dépendante à charge

Enfin, si vous hébergez au sein de votre foyer fiscal une personne dépendante, il vous est encore possible d’obtenir une réduction de 25 % sur les dépenses liées aux frais de séjour de cette personne (dans la limite de 10 000 € par personne à charge).

Les niches fiscales liées au logement

Bien qu’il soit un peu tard pour profiter des dispositifs de défiscalisation Pinel, Denormandie ou Malraux, rien ne vous empêche de profiter des niches fiscales immobilières sur un bien que vous possédez déjà.

Les travaux au sein d’une résidence locative

En optant pour la location meublée, vous pourrez profiter pour ces derniers mois du statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). L’objectif ici est de diminuer vos loyers imposables en déduisant les charges (notamment les travaux) ou les amortissements. Toutefois, si vous préférez opter pour la location nue, le déficit foncier vous permet aussi de réduire l’impôt généré par vos loyers. Par exemple, en réalisant des travaux avant la fin de l’année dans un bien loué nu, vous pourrez imputer un déficit jusqu’à 10 700 € sur votre revenu global. Mais attention, les travaux de construction, reconstruction ou d’agrandissement ne pourront pas venir déduire votre revenu foncier.

L'installation d’une borne de charge pour véhicule électrique

Enfin, si disposez d’un véhicule électrique ou si vous projetez d’en faire l’acquisition, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 75 % des dépenses d’acquisition et de pose d’un système de charge au sein de votre résidence principale.

Les niches fiscales financières

En tant qu’épargnant, vous pourrez aussi profiter d’une panoplie de niche fiscale avant le 31 décembre.

Les versements volontaires réalisés sur un PER

Si vous êtes titulaire d’un Plan d’Epargne Retraite, notez que les versements que vous réalisez avant la fin de l’année seront déduits de vos revenus lors de la prochaine déclaration fiscale. Notez que si vous n’avez pas encore de PER Individuel, il n’est pas trop tard pour en faire l’acquisition et activez les bénéfices fiscaux avant la fin de l’année. Les versements déductibles sont toutefois limités à 10 % de vos revenus imposables ou 10 % du plafond de la Sécurité Sociale (soit 4 113 €).

Les investissements dans des SOFICA

En souscrivant des actions issues d’une société de financement d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles (SOFICA), vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt. Bien que la durée de détention des parts soit de minimum 5 ans, si vous souscrivez avant la fin de l’année, vous profiterez des avantages fiscaux lors de la prochaine déclaration. Investir dans des SOFICA vous offre une réduction d’impôt de 30 % du montant placé, dans la limite de 25 % de votre revenu net global et un maximum de 18 000 € par an.

Les investissements dans des PME

Pour finir, l’investissement dans le « Private Equity » vous permet de donner du sens à votre épargne et d’obtenir une réduction de 18 à 25 % du montant investi dans des PME via des FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) ou FIP (Fonds d’Investissement de Proximité).

Attention au plafond global des niches fiscales

Libre à vous de cumuler les avantages fiscaux avant la fin de l’année. Toutefois, vous devrez surveiller l’atteinte du plafond des niches fiscales fixé par le code général des impôts. Ce plafond s’élève à 10 000 € par an et 18 000 € pour les SOFICA (par foyer fiscal). Parmi les niches fiscales que nous venons d’énoncer, voici celles qui sont incluses dans ce plafonnement global :

  • Les investissements dans des SOFICA ;

  • Les investissements dans des FIP et des FCPI ;

  • L’installation d’une borne de charge pour véhicule électrique ;

  • L’emploi d’un salarié à domicile ;

  • Les frais de garde d’un jeune enfant à l’extérieur du domicile.

En résumé : 8 niches fiscales possibles avant le 31/12

  • Verser des dons à des associations caritatives éligibles ;

  • Déclarer les frais de garde des enfants de moins de 6 ans ;

  • Employer un salarié à domicile (jardinage, ménage, soutien scolaire…) ;

  • Déduire les frais de séjours des personnes dépendantes à charges ;

  • Réaliser des travaux dans une résidence locative ;

  • Installer une borne de charge pour véhicule électrique au sein d’une résidence principale;

  • Effectuer des versements volontaires sur un Plan d’Epargne Retraite ;

  • Investir dans des SOFICA, des FIP ou des FCPI.



Source : credit-agricole.fr


bottom of page