top of page
  • Photo du rédacteurStéphanie Daudon

Vers une relance du crédit immobilier en 2024 ?

L’année 2023 marque un tournant significatif pour le secteur du crédit immobilier. Après une période marquée par un très fort ralentissement, le marché semble connaître une reprise progressive, impulsée par des ajustements politiques et des évolutions de taux. Mais 2023 restera une année marquée par l’éclatement de la bulle immobilière qui n’a probablement pas encore réellement produit tous ses effets. Néanmoins, pour enrayer cette crise dans laquelle tout un pan de l’économie sera touché, les banques assouplissent enfin l’accès au crédit immobilier.


immobilier en 2024


Vers une relance progressive du crédit immobilier en 2024


D’après des données récentes de la Banque de France, la production de crédit immobilier a enregistré une légère hausse des demandes de crédits immobiliers dès novembre 2023. Cette reprise progressive, représente une lueur d’espoir après une période de stagnation prolongée lors de laquelle la demande était quasi nulle. Les banques, après une longue phase de prudence, recommencent à octroyer des crédits, créant ainsi de nouvelles perspectives pour les emprunteurs.

 

Impact des taux d’usure et des taux d’intérêt sur le marché

 

Les restrictions liées aux taux d’usure et les taux d’intérêt élevés ont longtemps constitué un frein pour le marché immobilier dans son ensemble. Toutefois, le réajustement récent du taux d’usure et la diminution des taux d’intérêt amorcent un déblocage du marché. Les Echos ont mis en évidence que la chute de la production depuis le mois de mars 2022 a mené à un effondrement des transactions immobilières. Cette tendance semble aujourd’hui doucement s’inverser, ouvrant la voie à une reprise en douceur des transactions, sur des bases de prix bien plus bas qu’il y a 2 ans.


Innovation et adaptation des produits de crédit immobilier en 2024

 

Pour revitaliser le marché, les établissements bancaires sont contraints aujourd’hui d’innover avec des produits de crédit adaptés. Par exemple, l’introduction de prêts à mensualités modulables selon les revenus des emprunteurs, ou encore l’augmentation significative du montant du Prêt à Taux Zéro (PTZ) à 100 000 euros. Ces mesures visent à rendre le crédit plus accessible et à insuffler une nouvelle dynamique sur le marché immobilier.


Baisse des taux et prévisions pour 2024

 

L’évolution la plus notable pour les emprunteurs est la baisse des taux d’intérêt, tant attendue pour ne pas dire espérée, tant par les acquéreurs que par les vendeurs ou encore les promoteurs et constructeurs. Le taux d’emprunt d’État à 10 ans, un baromètre essentiel, est passé sous les 2.50%, une baisse importante par rapport aux 3.60% observés il y a quelques mois. Les taux immobiliers amorcent également une tendance baissière, avec des prévisions d’une baisse plus conséquente en 2024, potentiellement aux alentours de 3.50% moyens pour des crédits sur 20 ans.

 

Tenir compte de l’inflation et des ADI

 

Ces taux plus attractifs, en contexte d’inflation, rendront le crédit plus abordable pour un plus grand nombre d’emprunteurs. Par ailleurs, avec un objectif de la Banque Centrale Européenne d’atteindre une inflation à 2% à fin 2024, le taux réel serait donc de 3,50 % – 2 % soit 1,50 %, ce qui est encore très attractif.

Notez qu’en termes de mensualités de crédit, une différence importante peut se jouer sur les assurances de prêts (ADI) dont le coût peut varier considérablement d’une acteur bancaire à l’autre. En conséquence, le coût global du crédit peut être considérablement dégradé en raison d’assurance de prêt trop chères.


Perspectives du marché et conseils pour les investisseurs

 

La reprise du crédit immobilier offre ainsi de nouvelles perspectives d’opportunités tant pour les acheteurs que pour les vendeurs. Les investisseurs immobiliers devraient surveiller de près les évolutions du marché pour optimiser leurs stratégies d’achat et de vente. Il est conseillé de consulter des experts en crédit immobilier pour bénéficier des meilleures offres adaptées à leur profil financier.


En conclusion, la relance du crédit immobilier en cette fin 2023 marque un regain d’optimisme pour le marché immobilier français qui en a bien besoin. Avec des taux en baisse et l’émergence de produits de crédit innovants, le marché montre enfin quelques signes de reprise. Toutefois, la possibilité d’envisager la fin de la crise immobilière dès 2024 pourrait faire parti des vœux à exprimer dès le nouvel an !








57 vues

Yorumlar


bottom of page